RGPD et site vitrine WordPress, que dois-je faire ?

A ce jour, WordPress est utilisé pour gérer plus de 30% des sites internet dans le monde. Parmi cette majorité, de très nombreux sites sont des sites vitrines, présentant une personne, une entreprise ou une entité autre. Sont-ils concernés par la RGPD ? Que faut-il faire alors pour se mettre en conformité ?

Vous êtes responsable des données récoltées par votre site

Premièrement, sachez une chose importante : à moins d’avoir développé vous-même votre site ultra-light, les outils utilisés pour gérer votre site récoltent au moins des cookies, au plus les données personnelles de vos internautes. Il est donc crucial d’être au courant des tenants et aboutissants de votre site internet en matière de confidentialité des données.

Pour qui passeriez-vous si vous n’êtes pas en mesure d’expliquer à vos clients comment sont protégées ses informations de contact, qu’il vous a confiées ?

Déterminez quels sont les éléments de votre site qui récoltent des données : avez-vous un formulaire de contact ? Un questionnaire ? Un encart « Rappelez-moi » ? A partir du moment ou un internaute renseigne une information le concernant, considérez que vous récoltez des données personnelles.

Soyez transparent et clair

Le principe de la RGPD est simple : vous avez désormais un devoir d’information et de transparence envers votre internaute en ce qui concerne les données personnelles le concernant. De plus, tout internaute a le droit, sur simple demande, de consulter, modifier voire demander la suppression de ses données personnelles sur votre site. Vous avez aussi l’obligation d’informer les internautes de la manière avec laquelle vous protégez les données personnelles que vous récoltez, et ce que vous avez l’intention de faire si on vous les dérobe !

Vous allez devoir modifier votre site

Ne vous méprenez pas, même si votre site est on ne peut plus simple, il suffit que vous utilisiez Google Analytics pour mesurer votre audience pour être concerné par la RGPD. Sachez que désormais, tout internaute a le droit de refuser d’entrer dans vos statistiques d’audience. Vous devrez donc mettre en place une modification dans votre site qui autorise désormais cela, un bouton « Refuser » dans le message indiquant que le site utilise des cookies est un minimum (il faut évidemment que lorsque l’utilisateur clique sur ce bouton, un code se déclenche et le supprime des statistiques, vous devrez donc faire appel à un professionnel pour ce changement).

Mettez à jour votre page de politique de confidentialité

Si vous ne savez pas vraiment quoi faire pour mettre votre site en conformité, sachez que WordPress a publié une aide pour mettre à jour votre page de politique de confidentialité. Webosity l’a adaptée pour que les modules WordPress les plus courants y soient évoqués. Vous pouvez tout à fait vous inspirer de notre page de politique de confidentialité pour créer la vôtre, en adaptant bien sûr le contenu en fonction des modules WordPress que vous utilisez et en modifiant le nom du Délégué à la Protection des Données (la personne à contacter par les internautes pour tout ce qui concerne les données personnelles du site).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.