Webosity : Agence Web SEO à Toulouse

3 choses à savoir avant de créer son site internet

Vous êtes un professionnel et vous souhaitez vous lancer dans l’aventure Internet ? Pas de problème ! Par contre, avant de foncer tête baissée, voici quelques conseils et choses à savoir.

1. Comme pour tout, pas cher = mauvaise qualité

Beaucoup de professionnels sont tentés de faire travailler leur cousin(e), leur beau-frère (ou belle-sœur), ou un proche pour qui le web n’est pas inconnu. C’est, par essence, une idée animée de bonnes intentions, mais souvent motivée par la volonté d’économiser au maximum sur le budget web.

Aussi, si vous n’êtes pas prêts à investir dans votre site internet, reportez ce projet à plus tard, car un site internet mal fait peut bien plus vous nuire que pas de site internet du tout ! Si vous vous demandez pourquoi, voici les premiers arguments qui me viennent en tête :

  1. Un site internet mal construit donne une mauvaise image de l’entreprise
  2. Un site internet bien fait mais pas pensé pour les mobiles, c’est encore pire
  3. Un site internet qui ne consiste qu’en une ou deux pages ne vaut pas mieux qu’une carte de visite. Faites des cartes de visite.
  4. Créer un site internet sans se soucier de sa visibilité sur Google, c’est comme acheter une voiture sans savoir qu’il fallait du carburant pour la faire fonctionner.

2. Un site internet invisible est inutile

En cette année 2017 où nous arrivons tranquillement au milliard de sites internet dans le monde, la visibilité sur les moteurs de recherche (et notamment sur Google, qui représente plus de 90% des recherches effectuées en France) est un enjeu majeur pour les sites internet.

Imaginons que je commence à vous parler d’un restaurant exceptionnel que j’ai trouvé à Lyon, qui s’appelle « MonResto » (malheureusement, j’ai perdu l’adresse). Cuisine au prix abordable mais d’une très grande qualité, accueil chaleureux, belle terrasse. Admettons maintenant que vous souhaitiez trouver ce restaurant à Lyon. Vous commencez à chercher, à demander aux gens dans la rue (à Lyon, bien entendu), personne ne connaît. Persévérant, vous cherchez dans les guides touristiques, à l’office de tourisme, ce restaurant est introuvable.

Si vous êtes comme tout le monde, vous finirez par renoncer à goûter à la cuisine de « MonResto », car vous n’aurez trouvé nulle part l’adresse de cet établissement.

Imaginons maintenant que « MonResto » ait investi dans sa visibilité. Vous retournez à Lyon et il est midi. Vous avez envie d’un bon repas, mais ne parvenez plus à vous souvenir du nom de ce restaurant que je vous avais donné. Vous tentez votre chance avec un passant :

« Excusez-moi, connaissez-vous un bon restaurant à Lyon?

– Ah oui, ‘MonResto’, c’est le premier qui me vient en tête, c’est à cette adresse. »

Cet exemple est destiné à faire comprendre le rôle de Google dans la recherche d’informations sur Internet. Si vous avez bien compris le parallèle, Google, c’est les lyonnais.

3. Méfiez-vous de ce qu’on vous propose

Si vous souhaitez franchir le pas et créer votre site web, il y a certains types de prestataires ou prestations à fuir comme la peste. En voici les exemples les plus probants.

Les prestations par abonnement

> Méfiez-vous des prestations par abonnement proposées par certaines agences web peu scrupuleuses. La plupart vous enfermeront dans un engagement à 2 ou 3 ans, sans même vous donner la propriété du site! Vous stoppez le contrat, vous perdez tout : votre site, sa visibilité, tout le travail effectué.

> Si une entreprise vous propose une prestation aux alentours des 100 euros par mois pour un site internet, sachez qu’aucun travail en référencement sur Google ne sera fait (même si elle prétend le contraire). Un tel budget ne permet pas d’acheter les prestations nécessaires à un référencement sur Google (recherche, rédaction et optimisation des contenus, netlinking, tout ceci représente un budget non négligeable pour une agence web).

> Si vous signez un contrat de prestations pour augmenter la visibilité de votre site internet, exigez un rapport régulier du travail effectué sur votre site. En effet, un contrat de ce type consiste généralement en une obligation de moyens et pas de résultat. Certaines agences web n’hésiteront pas à vous induire en erreur en vous expliquant que vous êtes premier sur Google (sur des mots clés inutiles bien entendu), alors qu’elles n’ont strictement rien fait. En effet, sur des mots clés non concurrentiels, Google vous référencera automatiquement si votre site est bien construit. Une jurisprudence du 14 Septembre 2016 du Tribunal de Commerce de Paris a condamné une web agency qui restait trop opaque sur ses méthodes, refusant de détailler son travail en prétextant que le code était « invisible pour le client ».

Les cas présentés ci-dessus sont issus d’expériences racontées par des clients ou proches de notre entreprise.
Jurisprudence (source) : https://www.alain-bensoussan.com/avocats/obligation-moyens-resiliation-contrat/2016/12/15/

Les sites tout-en-un

Les sites tels que WordPress.com, Wix.com ou plein d’autres proposent à la fois l’hébergement du site et un éditeur très simple et performant pour construire son site soi-même. Dans la plupart des cas, un tel site suffira à remplir vos besoins les plus basiques.

Méfiez-vous toutefois car ces sites sont parfois difficiles à optimiser pour une bonne visibilité sur Google. En effet, le moteur qui génère le code source de votre site est souvent limité, et on peut avoir de mauvaises surprises.

 

Exit mobile version